Partagez | .
 

 Anastasia Torres Iglésias

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anastasia T. Iglésias
avatar
Messages : 11
Points : 15
Date d'inscription : 20/07/2014
Localisation : bah... au Japon ._.
Feuille de personnage:
MessageSujet: Anastasia Torres Iglésias   Dim 20 Juil - 23:06




Anastasia Torres Iglésias




;" />  



Informations


Nom Complet :: Anastasia Torres Iglésias
Surnom :: Anya, Ana, la pauvre...
Date de Naissance, âge ::  3 septembre
Nationalité ::  Espagnole
Orientation Sexuelle ::  Hétéro pour la vie /o/
Classe :: 2ème année !
Club :: club cuisine
Job ::  tout ce qui me tombe sous la main !



Derrière l'écran


Comment es-tu arrivé ici ?  être pote avec la fonda aide
As-tu lu le règlement ?   Code validé par Lucy !
Autre chose ?  j'aime les câlins d'ours <3
Qui utilise-tu comme bouille ? Chisame Hasegawa, De Negima magister Magi


Physique

Mon apparence est peut-être la première chose que les gens me critiquent. Car ouais, à croire que les personnes n’aiment pas les garçons manqués qui s’habillent uniquement en jeans/T-shirts et ne prennent aucun soin de leur image. Mes vêtements sont souvent sales du à les utiliser plusieurs jours de suite ou à cause de fouiller les poubelles. On pourrait les qualifier de haillons par moments, et de deuxièmes main bien sûr, tout comme ma seule paire de baskets décolorées dont la semelle est trouée par endroits.

Mais bon, les fringues, c’est pas ce qui saute le plus au regard.

Je suis mince faute de me nourrir convenablement, mais pas anorexique, faut pas exagérer. Haute aussi, un mètre entier accompagné de 73 centimètres à ce jour, mais surtout musclée; faut dire que le travail physique intense ne m’a pas donné que des nombreuses cicatrices le long de mes bras et le haut des épaules, il m’a rendue endurante, solide, et je peux rassurer que mes coups de poings tu les sent passer. Car je sais me battre, après tout, je me suis forgée dans la rue….

Les cheveux. Parfaitement lises à l'exception d’une petite mèche rebelle sur ma franche, m’arrivant jusqu’à la moitié du dos si ce n’est plus, presque toujours accrochés dans une queue de cheval basse avec un ruban blanc à l’exception de deux meches que je laisse tomber vers l’avant. Puis leur couleur, un orange flamboyant si pur qu’il en éblouit plus d’un. Non, c’est pas de la teinture, que du nature mon roux.

Mex yeux ? Deux iris d'un brun noisette banal ( sous lequels sejournent souvent des grosses cernes de fatigue, je dors pas beaucoup) Un duo avec un regard inconsciemment hostile parait-il, perçant, si profond qu’il en fait peur à plein de gens par sa determination, et qui pourtant devient doux et plein de bonté quand il croise dans son champ de vision la moindre chose aimée... Je ne souris pas souvent en public d’ailleurs, pourquoi donner à des inconnus qui ne sauraient rien apprécier mon sourire, aussi rare et précieux q’une pierre précieuse ? Pour eux, je ne garde qu’un masque de glace cachant mes vrais sentiments.

Ma paire de fausses lunettes grandes et rondes aux verres réfléchissants me donnent un faux air d’intello, très trompeur. Pourquoi je les porte si ce sont des fausses ? C’est parce que c’est à ce jour LE seul cadeau que mes parents m’aient jamais donné. C’est devenu mon trésor enfaite. Sans elles, je me sens démunie, mise à nu… Touchez les pas pour votre bien.

J'ai un aussi léger accent Espagnol dans mon parler dont je n'ai jamais réussit à m'en débarrasser, trahissant mes origines latines, mais attention, pas le accent mexicain ou argentin que tout le monde connait, moi je parle de celui du centre, de Madrid, un accent bien moins exagéré dans la prononciation des mots et paroles. D'ailleurs beaucoup de monde dit que je chante magnifiquement en espagnol. Car oui, j'ai une voix spectaculaire parait-il… Plutôt grave d’ailleurs. Mais bon, au fond… une telle chose est importante à relever ?

Et bon, la question : belle ou pas belle ? je dirais oui, mais pas la beauté extravagante, mais celle simple d’une personne simple, naturelle sans artifices… Et cachée sous une bonne couche de crasse et des manières dignes d’une bête enragée !
Caractère

Moi ? A l'intérieur ? Un peu toujours inquiète pour savoir si je vais arriver à la fin du mois, car oui, je ne fais que ça : travailler pour gagner assez de sous pour vivre et payer mes misérables super-chères études !

PS: Ma grand-mère m'aide en me versant en secret(c'est à dire dans le dos de mes parents) quelques sous par mois dans un compte, mais cet argent, il est trop sacré pour moi pour que j'y touche encore. J'y repenserais à 20 ans.

Je contrôle chaque dépense que je fais, notant tout dans un petit livret que je porte toujours sur moi. J'ai souvent faim à cause de sauter des repas, pas la faim tenace, juste le sentiment de pas bien remplie, mais je m'y suis habituée à force. Dommage que le corps aie besoin de bouffe pour survivre, sa coute bien cher la nourriture… Opportuniste, je ne manque AUCUNE occasion pour me faire quelques sous tant que sa reste légal. J'en arrive à en fouiller les poubelles le soir pour trouver des objets dont il est encore possible d'en tirer quelque chose… Cela ne me dérange pas, d'ailleurs, j'irais à dire même que je tire un malin plaisir à voir le mode de vie de quelqu'un d'après ses déchets. Quoi ?! C'est pas du vol puisque personne n'en veut !( sauf moi). Je panique et me fâche sérieusement devant le gâchis… mieux vaux pas que vous me découvriez sous cet angle là.

En somme, vous avez compris, je fais toujours ultra-méga-gaffe à ce que je consomme, les prix, et tout le tralala qui va avec: Je suis la Reine (avec majuscule) de l'économie, ce qui agace bien des gens dans mon entourage. C’est devenu presque une obsession. J’arrive pas m’arrêter, je peux tout simplement pas, au point que j’en oublierai souvent ma condition physique. Un problème ? C’est mon corps, j’en fait ce que je veux.

Je vois dans vos mines que vous me trouvez à présent ignoble. Sachez le parce que c'est important : JE N'AI AUCUN ORGUEIL NI SCRUPULLE QUAND IL S'AGIT DE MA PEAU !!! Vous voilà prévenus, je suis capable des pires basitudes par moments. Ne me croyez pas obsédée par l'argent, mais quand tu as eu l'enfance que j'ai eue… et pour vivre dans cette société capitaliste et concurrentielle, faut du fric les gens ! Et dans la survie comme à la guerre, tous les moyens son bons ! Heureusement que je suis très habile de mes mains, c’est utile dans cette bataille.

Aucun self-contrôle de mon caractère les gens, on peut dire que l’un de mes dilèmes favoris c’est « agir, après réfléchir », impulsive a fond ! Et ceux qui se croient supérieurs, qui me regardent avec pitié ou du dégoût, je ne supporte pas cette caste de personnes là. Pas de la haine, rien que de l'agacement profond. D'ACCORD, JE SUIS PAUVRE, MERCI POUR L'INFO MAIS PAS BESOIN DE ME FAIRE CES YEUX LÀ, JE LE SAIS !!!

Acrophobe, j'ai une sainte horreur de tout ce qui dépasse l'hauteur d'un deuxième étage et JAMAIS je ne monterais de mon propre degré dans un avion, JAMAIS ! Mais ma petite fierté personnelle m'empêche de n'en dire quoi que se soit à personne… J'en mourrais si quelqu'un savait !

Mais derrière tout ça, cette constante préoccupation d'arriver en vie à la deadline de la fin du mois, me donnant cet air si sérieux,rigide, et disons le sans peur; très violant (OUAIS !!! Longue vie aux tsunderes et au jambon-oeuf*!), se cache une autre personne: Je suis au fond une fille, comment dire… Pure. Ouais ! C’est ça le mot, pure ! Et naïve aussi ! Tout le temps souriante pour un rien, même lorsqu’elle déprime, incapable de haïr vraiment les autres… Incapable de mentir surtout. Mais je suis nulle, nulle, nulle à l’heure de cacher mes sentiments ! Trop franche ! Je déteste blesser les gens que j’aime… Je les surprotège souvent d’ailleurs, peu importe ce qu’il m’arrive à moi même, je me sacrifie encore et encore s’il le faut pour eux…


*Chut, on s’en fout que sa aie rien à voir, longue vie aux sandwich jambon-oeuf *^*



Histoire

Mon enfance ne fut pas une enfance. Je n'ai jamais reçu des cadeaux pour Nöel ou mon anniversaire, je ne vais pas entrer dans les détails parce que ce fut une enfance NULE À (censuré), et en repenser me déprime bien trop. Je suis née en Espagne, à Saint-Jacques de compostelle, vous savez, le lieu ou l'apôtre du même nom y est mort (je crois)

Mais plus important encore, vous vous demandez sûrement pourquoi je suis devenue celle que je suis et pourquoi je suis si pauvre. La raison…

C'est mes parents.

Oui… c'est eux les sales coupables… les misérables… Joueurs compulsifs, ils dépensaient tout leur salaire dans leurs délires, à organiser des monstrueuses fêtes de malade, aux courses de chevaux… TOUT ! TOUT ! J'en garderais sûrement longtemps le traumatisme. Ils sont comme ça encore aujourd'hui, sans aucune place pour la responsabilité dans leur petit cerveau, deux moineaux libertins toujours entrain de sourire comme des crétins. Je me demandais bien d'ailleurs par le passé pourquoi diantres il m'ont eue. J'ai vite compris (il me l'ont dit un jour sans aucun scrupule) que je fus juste une erreur de jeunesse.

Sympa…

Je n'ai donc jamais eu de vrai famille, sauf ma grand mère de son nom complet Margarita de la Vega Sanchez, et mon grand-père Ernesto Torres Vasquez (ouias, sa assure les prénoms espagnols, faut les dire !) qui s'occupèrent de m'élever. On dit que c'est de lui que j'ai le plus hérité question caractère. À part d'avoir les mêmes yeux, on partageait aussi la même volonté d'après ce que je sais de lui. Il était un peu une sorte d'explorateur, aimant partir à l'étranger découvrir le monde. Je l'admirais, beaucoup. Encore aujourd'hui d'ailleurs. C'était un peu comme le super héros qu'a tout enfant quoi, le mec simplement invencible à tes yeux qui devient ton modèle.Celui qui me apprit le japonais et me transmit sa passion pour la vie. Un grand homme.
Il mourrut à mes 12 ans. Cette époque est floue dans ma mémoire. Je me souviens de rien en particulier. Juste de... souffrance.

À partir de mes treize ans, j'ai commencé à faire des petits boulots pour subventionner mon matériel scolaire que mes parents refusaient toujours de me payer. J’ai alors appris à partir de là a me débrouiller seule, ma grand-mère tout de même étant là pour m'aider parfois. Ce fut dur… Cuisinière, serveuse, bonne, baby-sitting… Je suis passée par toutes les sortes de travaux physiques éprouvants et c’est toujours le cas puisque je continue ainsi du haut de mes 17 ans… travailler pour subvenir à mes besoins, c’est un peu la seule chose que j’aie faite toute ma vie finalement à part les nombreuses embrouilles dans lequelles je me suis mise.

C’est donc sûrement ma vie ce qui m’a rendue aussi solitaire et insociable, qui pourrait de toute façon comprendre ma situation ?
On peut dire que j'ai échappé de cet enfer à la première opportunité.
Une lettre. Une admision dans une école. Loin, très loin de mes parents, une opportunité de voyager, au Japon. J'avais reçu ça un jour en voyant le courier, légerement surprise en y decouvrant pas un nouveau avertissement sur une saisie ou des demandes de paillement, avec mon nom et pas celui de mes parents. J'avais pas sourit, mais plutôt froncé des sourcils.
Esperions que les japonnais allaient me laisser utiliser la fourchette, leurs baguettes me donnaient l'urticaire.


© FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Blackchess
avatar
Messages : 22
Points : 49
Date d'inscription : 17/07/2014
Feuille de personnage:
MessageSujet: Re: Anastasia Torres Iglésias   Lun 21 Juil - 10:51

UHFHFZJZGBHFHFB CHISAME EN AVATAR ! OH MY GAD ! MERRY ME ! MILLE FOIS VALIDÉE !

Enfin bref...

Bienvenue au lycée Shôri ! C'est moi qui m'occuperas de ta présentation. Je m'occuperais d'abord du fond, à savoir le contenu de celle-ci puis je m'attarderais sur la forme (orthographe, syntaxe etc).

Je ne voit aucune incohérence dans ton histoire, celle-ci est bien menée de bout en bout et l'usage du point de vue interne est très bien utilisé. C'est un personnage très intéressant qui à galérer toute sa vie pour en arriver là. Son caractère acerbe est amplement justifié, c'est une battante qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. De plus, il n'y a rien d'extravagant, on n'est pas en présence d'une super-héroïne qui ne galère pas pour aligner ses fins de mois. J'ai trouvé l'histoire avec les lunettes très attachante ! Bref, un personnage haut en couleur qui promet beaucoup !

La forme, c'est un poil plus complexe malheureusement. Pas mal de petites fautes sont présentes, qui peuvent entraver la lecture, fait attention à bien te relire (bien que ce domaine n'ai jamais été ma tasse de thé...). Cependant, ce sont plus des fautes de frappes la plupart du temps qu'autre chose. Veille seulement à bien te relire, cela sera plus agréable pour tes partenaires. Tu peut t'aider de sites comme BonPatron pour la correction.

En bref, personnage fort sympathique dont la validation est largement méritée ! Bravo à toi !


Bienvenue, Anastasia !

Ta fiche est correcte, je te valide donc. Félicitations !
N'oublie pas de réserver ton avatar.
Je t'invite à aller faire une demande de rp, afin de pouvoir commencer à jouer avec tout le monde.

A bientôt au lycée ! ♥


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Anastasia Torres Iglésias

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chris Master & Eve Torres ! What ?!
» Eve Torres Vs Maryse
» John Cena & Eve Torres Vs Alberto Del Rio & Vickie Guerrero
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» You've changed [Anastasia] -Abandon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Shôri :: Pour le Personnage :: Présentations :: En attente :: Validées-