Partagez | .
 

 Seishin Tanaka (terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seishin Tanaka
avatar
Messages : 16
Points : 20
Date d'inscription : 21/07/2014
Feuille de personnage:
MessageSujet: Seishin Tanaka (terminée)   Lun 21 Juil - 16:23




Tanaka Seishin




 



Informations


Nom Complet :: Seishin Tanaka
Surnom :: Crapaud
Date de Naissance, âge ::  19 juin, 19 ans
Nationalité ::  Japonais, père américain.
Orientation Sexuelle ::  N'a pas le sens de l'orientation.
Classe :: Troisième année
Club :: Natation, aimerait bien être vice-président
Job :: Pas encore



Derrière l'écran


Comment es-tu arrivé ici ? Partenariat
As-tu lu le règlement ? Le chat galeux valide ! ♥️
Autre chose ?   albino 
Qui utilise-tu comme bouille ? Fran de Katekyo Hitman: Reborn!



Physique


S'il y a une chose que l'on peut dire sur Seishin, c'est qu'on le voit arriver de loin. Il n'est peut-être pas très grand ni très imposant du haut de ses 1m70 pour une soixantaine de kilos, mais sa chevelure flamboyante fait le reste. Depuis maintenant quelques années, Sei se teint en effet les cheveux d'une couleur oscillant entre le vert et le bleu. Il a reçu beaucoup de critique à ce sujet, de la part de ses parents et de ses professeurs, mais rien ne lui a jamais enlevé de la tête que cette couleur radioactive lui allait bien car elle s'accordait bien avec la couleur de ses yeux.  
Son regard bleu ainsi que sa peau claire sont d'ailleurs le seul héritage occidentale qu'il ait reçu de son père. Pour ce qui est du reste, il a hérité de la constitution fine et souple de sa mère, ainsi que de ses cheveux noirs (au naturel).

Vous l'aurez compris, Seishin n'est pas particulièrement athlétique, et l'on voit encore sur son visage les restes des rondeurs de l'enfance. Lorsqu'il n'est pas en uniforme, le lycéen ne fait pas non plus beaucoup d'effort pour se vieillir ou se rendre plus viril. Des assortiments de couleurs assez douteux ainsi que des vêtements conforts trop grands pour lui sont ce qui constitue principalement sa garde-robe.

Autre:
♦️ Inspiré par un artiste qu'il a un jour vu à la télévision, Seishin porte parfois du maquillage pour compléter ses "looks" et se dessine deux petits triangles noirs sous les yeux.
♦️ Son goût pour la natation, sa couleur de cheveux ainsi que sa propension à s'accroupir au lieu de piétiner debout lui on valu l'affectueux surnom de "crapaud" de la part de sa bande d'amis.


Caractère


La personnalité de Seishin est assez difficile à cerner, au début. A première vue, il semble assez distant, dénué d'émotion. Une façade me direz vous, servant à cacher une personnalité diaboliquement complexe? Et bien, pas vraiment. En réalité, Seishin est un garçon qui fonctionne très simplement: Il dit et fait tout ce qui lui passe par la tête. Même si c'est inconvenant, à vrai dire, il n'a pas une notion très étendue de ce qu'il est poli ou non de faire.  Il peut vous jeter une vérité blessante au visage avec un sourire innocent, car il pensera sincèrement vous aider à aller de l'avant en le faisant. Souvent vu comme un sale gosse suffisant, Seishin a pourtant très bon fond et se montre tactile et prévenant avec les gens qu'il connait bien et apprécie. En effet il n'est jamais volontairement méchant, préférant jouer la carte de l'indifférence quand quelqu'un lui déplait, et sort extrêmement rarement de ses gonds.

Autre:
♦️ Intelligent mais peu studieux, Sei a un véritable don pour les chiffres. En revanche, donnez lui un texte de littérature à analyser et il vous l'interprètera en étant complètement à coté de la plaque. Malgré ce manque désespérant de fibre littéraire, il s'amuse parfois à écrire de très mauvais haikus.
♦️ Seishin trouve mignonnes des choses souvent moches aux yeux des simples mortels. Mais il ne vous en voudra pas si vous ne partagez pas sa vision assez particulière de la beauté o/



Histoire



Seishin n’a jamais vraiment eu le sens du timing. Même pour sa venue au monde. Si il s’y était pris une année avant, il aurait pu naitre dans une petite famille soudée et heureuse. Seulement voilà, il y avait eu l’accident, et depuis, tout avait changé.

Robert Flynn et Yuuki Tanaka s’était rencontrés à la fac de Tokyo dans leur folle jeunesse et étaient tombés très rapidement amoureux l’un de l’autre. Une fois leurs études terminées, ils décidèrent de s’installer ensemble et de fonder un foyer. Le mariage et l’achat de leur propre maison leur prirent quelques années, mais ils étaient fiers de leur nid d’amour douillet. Ils étaient enfin prêts pour la naissance de leur premier enfant. Alors arriva Setsuna, une petite fille pleine de vie qui avait hérité des cheveux clairs de son père et des beaux yeux noirs de sa mère. Elle était curieuse de tout et remplissait leur vie de joie. Lorsqu’elle eut atteint l’âge de 5 ans, Robert et Yuuki décidèrent donc de lui concevoir un petit frère ou une petite sœur.

Leur petite vie tranquille suivait son cours, avec ses hauts et ses bas,  et Yuuki tomba rapidement de nouveau enceinte. Un samedi elle alla faire ses premières écographies, laissant la garde de Setsuna à son mari. Impatiente de montrer les clichés à sa petite princesse, elle s’était ensuite dépêchée de rentrer cet après-midi là. Quand Yuuki franchit le portail de son jardin, elle trouva Setsuna flottant sur le ventre au milieu de leur petite piscine. Elle hurla tellement fort que les voisins en furent alertés. Lorsqu’ils arrivèrent, ils trouvèrent Yuuki toute habillée au milieu de la piscine l’eau lui arrivant jusqu’aux hanches, tenant sa fille inerte dans ses bras. Et Robert, en pleurs le téléphone à l’oreille.

Setsuna survécu grâce à la venue rapide des secours, néanmoins, ni elle ni ses parents ne furent plus jamais les mêmes. Endommagé par le manque d’oxygène, le cerveau de la petite fille n’allait plus jamais fonctionner correctement, elle demeurerait amorphe toute sa vie. Le couple ne résista pas à l’incident et Yuuki quitta son mari, le jugeant responsable de l’état de leur fille.

Suite au divorce, ce fut Yuuki qui eu la garde de Setsuna, et de Seishin, qui naquit quelques mois plus tard doté du nom de famille de sa mère.







" Du plus loin que je me souvienne, et j’ai une très bonne mémoire, elle m’a toujours fasciné. J’ai des souvenirs, des réminiscences ou je la vois, me surplombant dans son trône, me regardant de haut sans pour autant me voir. Setsuna…

J’ai mis un moment pour me rendre compte qu’il n’y avait aucun trône et que la reine qui veillait sur moi lors de mes séances de jeu n’était autre que ma sœur. Elle ne parlait pas, ne souriait pas, se contentait de fixer un point sur le sol ou sur le mur derrière moi. Elle ne quittait jamais son fauteuil, qu’okaasan venait parfois déplacer devant la fenêtre. C’était une poupée fragile, belle et inerte.
Quand je sus m’exprimer, j’essayais de lui parler. Mais mes questions restaient toujours sans réponses. Au début, la frustration me menait aux larmes, mais j’ai bien vite appris à la supporter.  Habitué a ce silence, j’eu un début de scolarité difficile. Je n’ouvrais pas souvent la bouche même devant l’insistance des autres enfants, me contentant d’observer et d’écouter. En rentrant chez moi le soir, j’allais rejoindre Setsuna et je lui racontais mes observations de la journée, parfois pendant des heures, en tortillant ses longs cheveux clairs. Je parlais seul comme un enfant normal ferait parler ses peluches. A ceci près que je parlais à ma confidente, et que je sentais qu’elle m’écoutait, malgré son masque d’indifférence.

La relation silencieuse qui s’était établie en ma sœur et moi laissait ma mère rêveuse. Otousan, que je voyais tous les week-ends, redoutait quant à lui que cette situation me pousse à me renfermer sur moi-même.  Il eut raison pendant de longues années, car peu importe l’âge, l’école ou la classe, les autres me fuyaient. J’étais le gamin bizarre qui ne parlait pas. Le glauque qui regardait dans les yeux au lieu de répondre. On me catalogua timide maladif, au point que même les professeurs avait abandonné toute tentative de me faire parler en classe.

La situation demeura ainsi jusqu’à mon entrée au collège, ou je fis la rencontre de Yasuo. Yasuo était un grand gaillard, même à l’âge que nous avions à l’époque. Il terrorisait les autres car il se déplaçait toujours avec sa bande et que ses cheveux étaient décolorés. Un jour le délégué de ma classe m’avait pris à part pour me reprocher mon silence. Je « m’excluais de la classe tout seul », je me « croyais au dessus de tout le monde », me disait-il, et incapable de réagir, je me contentais de regarder mes pieds. Yasuo était alors arrivé de nulle part et l’avais attrapé par le col de sa chemise. Je me souviens m’être dit que ses cheveux ressemblaient à ceux de Setsuna, et de lui avoir souri.

Et par un étrange phénomène, à partir de ce jour là, nous sommes devenus amis. Les premiers temps, il me semblait que j’étais la mascotte muette de leur petit gang de loubards, mais rapidement, je compris que Yasuo me considérait comme son protégé et non pas comme un figurant. En retour, je le voyais comme un modèle. Il était finalement plus tolérant que tous les autres, derrière son image d’agressif, il étais avant tout franc et c’est cela que j’appréciais. Je pense qu’il avait vu cette même chose en moi, et que c’était pour cela que nous nous étions si bien trouvés. Il fut la première personne à qui je parlais, à part ma famille.

Bien sûr, le fréquenter m’attira des problèmes. Tout d’abord je m’étais teint les cheveux, et mon langage devenait chaque jour un peu plus fleuri. Je m’inscris au club de natation, dont il était le président. Rendant ma mère malade d’inquiétude au passage puisque j’allais passer le plus clair de mon temps libre dans l’élément qui avait rendu ma sœur amorphe. Néanmoins, comme rien de tout cela n’avait affecté ma moyenne scolaire, et que je semblais m’épanouir, on me laissa faire.
Un beau jour, j’invitais finalement Yasuo à venir rencontrer Setsuna. J’eu peur qu’il ne la trouve bizarre, qu’il agisse comme beaucoup de gens, comme si elle n’était qu’un objet sans vie. Mais, tout à coup timide, il lui avait embrassé le dos de la main et s’était présenté devant elle comme en face d’une princesse.
Mon adolescence fut modelée par Yasuo et la bande, les coups fourrés qu’il organisait, les discussions que nous avions, avec Setsuna pour témoin silencieux. J’étais heureux au possible, je ne pensais pas réellement à ce qui allait advenir ensuite, à l’avenir. Jusqu’au jour où je reçu cette lettre.

J’en discutais longuement avec mes parents avant de prendre la décision qui s’imposait. Tous deux m’encouragèrent à saisir cette opportunité. Néanmoins, je savais que cela voulait dire laisser Setsuna derrière. Yasuo, conscient du dilemme auquel j’étais confronté, me promis cependant de veiller sur elle en mon absence. Et comme je ne peux trouver une meilleure personne en qui placer ma confiance, j’acceptais.

Aujourd’hui, me voilà dans le Shinkansen en direction d’Osaka, mes valises remplies de doutes et d’espérance. Vers une destination mystérieuse et pleine d’inconnus.
Le lycée Shôri
.





©️ FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Omniscience
Neko-qui-sait-tout
avatar
Messages : 87
Points : 142
Date d'inscription : 26/03/2014
Feuille de personnage:
MessageSujet: Re: Seishin Tanaka (terminée)   Mar 22 Juil - 15:50

Parfait. C'est tout simplement parfait. Non, sérieusement : une fiche vraiment jolie, une histoire vraiment jolie, des descriptions vraiment jolies... Il y a vraiment très peu de fautes (j'en ai repéré grand max une ou deux). En plus tu respectes parfaitement le contexte. C'est donc avec un immense plaisir que je te valide !


Bienvenue, Seishin !

Ta fiche est correcte, je te valide donc. Félicitations !
N'oublie pas de réserver ton avatar.
Je t'invite à aller faire une demande de rp, afin de pouvoir commencer à jouer avec tout le monde.

A bientôt au lycée ! ♥

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyceeshori.forumactif.com
 

Seishin Tanaka (terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Shôri :: Pour le Personnage :: Présentations :: En attente :: Validées-